La boucle des Margoziers à la Plaine des Grègues

Publié le par Chris

Samedi, direction la Plaine des Grègues, au pays du curcuma, pour une rando qui, comme son nom ne l'indique pas, est loin d'être plate.

On était prévenu: rando qualifiée de difficile, avec 920 mètres de dénivelé, pour une boucle de 12 km d'une durée, selon les guides, de 4h30 à 6h00.

Dès le départ le ton est donné.


La-Plaine-des-Gregues-19-mai-2012-026.JPG


Il faudra s'y faire.

Certains ont compté 3000 marches!

Il faut grimper, grimper et grimper encore.


Mais après l'effort, la récompense est là.

La-Plaine-des-Gregues-19-mai-2012-016--1-.JPG

A droite, le rempart et le village de Grand Coude.

 

La-Plaine-des-Gregues-19-mai-2012-017.JPG

A gauche, vue sur le village de la Plaine des Grègues, au loin, l'océan et Petite Ile.

 

Nous prenons aussi le temps d'admirer la végétation: des fanjans, des orchidées, de jolies fleurs, des goyaviers  ponctuent l'itinéraire.


La-Plaine-des-Gregues-19-mai-2012-022.JPG

 

La-Plaine-des-Gregues-19-mai-2012-046.JPG

 

La-Plaine-des-Gregues-19-mai-2012-028.JPG

 

Puis la descente s'amorce, comme je ne l'aime pas, casse-genoux et même casse-binette, mais on n'a encore rien vu.

A une intersection, il faut faire un choix.

A droite un panneau indique la Plaine des Grègues par le sentier panoramique, à gauche rien.

Pourtant le guide précise de toujours prendre le sentier de gauche, ce qu'on fait.

MAUVAISE PIOCHE.

Ce n'est plus de la rando, mais de l'escalade ou plutôt de la désescalade.

On pourrait parler de marches de géant, mais dans la famille géant, il y a des petits géants, des moyens géants et des grands géants. Là, ce sont des marches de géants géants.

Face à un passage que certains qualifieraient de technique, il y a plusieurs solutions.

A. choisit de descendre dos à la pente en se cramponnant aux racines.

Du haut de mon mètre 60,  j'affronte la situation sans tourner le dos aux difficultés, face à la pente mais sur les fesses, considérant que je ne pourrai pas tomber plus bas et en me retenant moi aussi aux racines.

Pour les photos, le moment est mal choisi. Nous avons d'autres priorités!

Ouf,nous retrouvons un sentier tranquille au milieu des plantations.

 

La-Plaine-des-Gregues-19-mai-2012-054.JPG

CHAMP DE CURCUMA

 

A la Plaine des Grègues, la nature est généreuse. Agrumes, papayiers, curcuma, capucines...tout pousse à profusion.

 

La-Plaine-des-Gregues-19-mai-2012-065.JPG

 

La-Plaine-des-Gregues-19-mai-2012-066.JPG

 

La-Plaine-des-Gregues-19-mai-2012-084.JPG

 

La-Plaine-des-Gregues-19-mai-2012-075.JPG

 

La-Plaine-des-Gregues-19-mai-2012-078.JPG

 

Après 5 heures de marche, nous revenons à notre point de départ.

Ce soir, pour la nuit des musées, je ne pense pas que nous aurons le courage de ressortir.

 

La Plaine des Grègues 19 mai 2012 088

Commenter cet article

Chriss 21/05/2012 11:57

N'empêche qu'il faut le faire...
Et moi je ne suis plus aussi courageuse. J'ai fait une balade dans la savane de Plateau Caillou suivie par la nuit au Musée de Villèle. Et le lendemain, aucune courbature ! ;-)

Chris 22/05/2012 18:28



Tu es sage:)



muse 20/05/2012 20:03

J'ose à peine imaginer l'état des genoux après! Mais tu mérites un grand bravo!

Chris 21/05/2012 07:52



Les genoux, ce n'est rien. Mais les courbatures, aïe aïe aïe!


ça me donne une démarche aussi élégante que celle d'une tortue luth se traînant sur une plage!



cv-reunion 20/05/2012 16:48

Super la "balade" ! Et en plus, de magnifiques vues bien dégagées. Vous êtes partis à quelle heure ? La plaine des Grègues nous tente bien, et c'est une bonne idée de sortie.
Merci pour l'idée dans tous les cas.

Chris 21/05/2012 07:36



Nous avons commencé à marcher à 9h30, ce qui est tard, mais il y a bien 1h45 de route depuis Saint Denis.


Un conseil: ne faites pas cette rando quand il a plu. Je n'ose pas imaginer la descente bien raide que j'ai faite sur les fesses.


Pour les points de vue, ce n'est pas ma sortie préférée. On est souvent en forêt.


Mais, après 2 ans, on en a déjà fait beaucoup. Il devient difficile de se renouveler.


Ca nous a permis de découvrir la Plaine des Grègues et ses plantations de curcuma.