La plaine des Chicots, c'est repos et la Roche Ecrite, c'est bô!

Publié le par Chris

Bon, alors, pour ceux qui ont vraiment cru que nous allions déménager dans la cabane au fond des bois, c'était juste pour rire.

Que les amis qui avaient trouvé une bonne raison pour ne pas venir nous voir en cherche une autre.

Nous sommes toujours bourgeoisement installés à Saint Denis, dans une maison avec eau froide ET eau chaude au robinet, poubelle à la porte, électricité et internet, moustiques(non, ça, faut pas le dire, sinon personne viendra!) et n'envisageons pas de changer.

Nous avons toujours du bruit la nuit. (je l'ai déjà dit, donc inutile de le cacher)

Alors ce week end, nous avons pris la direction de Camp Mamode au dessus de Sin Dni, avons chaussé nos godillots et, après 2 heures de marche dans la gadoue,

 

Roche-Ecrite-01-05-11-008.JPG

 

avons atteint la plaine des Chicots, où se trouve un sympathique gîte de montagne. 

 

Roche Ecrite 01-05-11 011


A 1839 mètres d'altitude, les soirées sont fraiches et les pôlaires fort utiles, même par beau temps.

Comme de nombreux randonneurs, nous y avons passé la nuit, avant de poursuivre le lendemain très tôt vers la Roche Ecrite.

 

Roche Ecrite 01-05-11 037

 

C'est une des randos incontournables de la Réunion. A 2227 mètres d'altitude, la Roche Ecrite offre une vue magnifique sur 2 cirques: Salazie et Mafate.

Enfin, en théorie.

J'avais déjà fait cette sortie en décembre avec le Fils du Milieu, mais sur une journée et en arrivant vers 11heures nous n'avions rien vu. C'est pourquoi, cette fois, nous avons décidé de dormir à la Plaine des Chicots.

Le lendemain, en nous levant à 6 heures et après 1h15 de marche, nous avons eu plus de chance.

 

Roche Ecrite 01-05-11 048

Roche-Ecrite-01-05-11-045.JPG

Roche-Ecrite-01-05-11-050.JPG

Roche-Ecrite-01-05-11-052.JPG

 

Tiens, mais c'est moi, là, au bord de la falaise! Non, pas là, à côté...

Roche-Ecrite-01-05-11-055.JPG

 

Sur le chemin du retour, un petit détour  par la mare aux Cerfs nous a permis de découvrir d'autres jolies vues sur Mafate.

 

Roche-Ecrite-01-05-11-072.JPG

Roche-Ecrite-01-05-11-074.JPG

 

Cette fois, les nuages n'étaient pas sur les cirques, mais au dessus de l'océan, derrière nous.

 Roche-Ecrite-01-05-11-069.JPG

 

Au repas du soir, au gîte, un touriste me disait qu'il avait l'impression que les gens ici étaient en vacances tous les week-ends.

C'est un peu vrai, mais uniquement les week ends et il faut bien ça pour récupérer de la semaine, parce que n'allez pas imaginer que, parce qu'on vit sous les tropiques, on est les doigts de pieds en éventail toute l'année.

En semaine, les gens travaillent, comme ailleurs.

D'ailleurs, j'en connais un ce matin qui a repris sur les chapeaux de roue...

Et le week end, on n'est pas non plus les doigts de pied en éventail, parce que dans les chaussures de marche, ce n'est pas possible!

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

CHRISTOPHE 13/05/2011 22:11


La vue aérienne des cirques est sublime; cette terre semble bien éruptive comme si des coulées de laves géantes s'étaient produites il y a fort longtemps déjà. Vous vous faites drôlement marcher
là-bas à ce que je vois. Quand aux "chapeaux de roue", je n'y crois pas car j'ai l'impression que vous ne circulez qu'à pieds. Bon week-end donc.


Chris 16/05/2011 11:59



Effectivement les paysages sont magnifiques et variés, mais il faut les mériter.


La meilleure façon de découvrir la Réunion, c'est à pied.


BISES.



Cathie 09/05/2011 18:32


Magnifiques images. C'est vrai que l'on pourrait croire que vous passez votre temps à vous balader, mais je me disais bien quand même que vous n'étiez pas là-bas uniquement pour ça ! En tous les
cas, ton blog est toujours vivant et intéressant.
Bises


Chris 11/05/2011 16:59



Bonjour Cathie.


Contente de te retrouver après cette période de vacances, dont, j'espère, vous avez bien profité.


Dès notre retour, nous avons rechaussé nos godillots et avons retrouvé les sentiers réunionnais avec grand plaisir.
C'est, pour A., une façon de se vider la tête et de chasser le stress, même si ce n'est pas toujours suffisant. En tout cas, cette fois là, 19 km et 1100 mètres de dénivelé n'ont pas suffi! 


La vie sous les tropiques n'est pas toujours ce qu'on imagine.


BISES.



les-enfants-des-lamas.over-blog.com 04/05/2011 12:19


Vous avez ecrit un truc au moins? Ca donne envie d'y retourner sur votre ile.... Becots malaysiens.


Chris 04/05/2011 18:34



J'ai écrit un article, mais sur la Roche, rien. Je n'ai pas oser! Il y avait foule, rien à voir avec la fois où on y est monté ensemble.


BISOUS et prends soin de toi. Bonne route.



samaurore 03/05/2011 19:22


Bien tentant cette balade, apparemment bien abordable avec les marmailles. En tout cas sans doute moins difficile que notre périple à Mafate qui nous a fait souffrir mais bon 26 kg à porter ca sera
dur partout! A bientôt pour d'autres balades ensemble. Sam et Aurore


Chris 04/05/2011 18:32



Après ce que vous avez fait à Mafate, aucun souci.


On a d'ailleurs rencontrer un couple, eux aussi accompagnés d'un petit de 2 ans, ça se fait bien, même si le retour est plus long que l'aller.


Il faut qu'on organise une sortie ensemble. Je vous aurais bien proposé samedi, mais la météo n'a pas l'air favorable. Si, à chaque fois qu'on part ensemble voir les orchidées il pleut, vous
allez croire qu'on porte la poisse!



Chriss 03/05/2011 04:52


Belle balade ! Je l'ai faite une seule fois, pareil, en dormant au gîte. Faisait ben frais la nuit... Mais ensuite, là-haut, quel spectacle ! C'est là qu'on peut dire qu'on a le monde à ses
pieds...
Belle journée
Chriss sur son îlet


Chris 04/05/2011 18:28



Cette balade est superbe et assez accessible pour un magnifique point de vue.


A recommander.