Sur les pas de Rénato

Publié le par Chris

Cette journée, quelques semaines après notre retour, reste un moment marquant de notre voyage.

Tout nous a enchanté. Tout d'abord Rénato qui nous a guidé ce jour-là, puis la beauté et la sérénité des rizières et enfin la gentillesse de ceux qui nous ont ouvert leur porte ou avec qui nous avons partagé le repas.

 

TAHON 1 JUILLET 2012 390

 

Aujourd'hui ce n'est pas Paulo qui nous accompagne, mais Rénato, un guide Karen.

Nous lui emboîtons le pas à travers son village.

 

TAHON 1 JUILLET 2012 380

 TAHON 1 JUILLET 2012 378

 

Puis nous gagnons les rizières.  C'est superbe.

Si je m'installe en Thaïlande, je cherche une maison ici!

TAHON 1 JUILLET 2012 401

TAHON 1 JUILLET 2012 416

 

Tout le monde s'active. C'est la saison où il faut repiquer le riz.

 

TAHON 1 JUILLET 2012 426

 

TAHON 1 JUILLET 2012 430

 

TAHON 1 JUILLET 2012 429

 

TAHON 1 JUILLET 2012 440

 

TAHON 1 JUILLET 2012 421

TAHON 1 JUILLET 2012 460

TAHON 1 JUILLET 2012 438

 

TAHON 1 JUILLET 2012 448

 

TAHON 1 JUILLET 2012 461 (1)

 

De l'autre côté des rizières, nous traversons un autre village karen.

Rénato connait tout le monde,  dit un mot à chacun. 

 

TAHON 1 JUILLET 2012 497

 

Nous nous arrêtons assez longuement chez cette dame. La discussion est en thaïe et, évidemment, nous ne comprenons rien, jusqu'à ce que Rénato nous explique qu'ils parlent de son père décédé.

Rénato maîtrise très bien anglais, ce qui est extraordinaire pour quelqu'un qui a été très peu scolarisé.

Sa fille est étudiante à Chiang Maï et ses maigres ressources à travailler dans les champs ne lui permettaient pas de lui financer des études. Il a donc appris l'anglais pour pouvoir être guide et améliorer sa situation.

C'est vraiment quelqu'un ce Rénato, qui n'a sans doute pas une vie facile, mais est gai comme un pinson. Il siffle et rit tout le temps.

Il mange aussi des choses bizarres le long du chemin: des feuilles, des champignons crus ramassés sur une souche d'arbre...

 

TAHON 1 JUILLET 2012 513

 

Nous rejoignons ensuite les rizières où nous partageons le repas avec les paysans.

Un grand moment de convivialité!

 

TAHON 1 JUILLET 2012 525 (1)

 

Rénato a apporté du riz et du poisson grillé enroulés dans des feuilles de bananiers, ce que nous mettons en commun avec les paysans qui eux ont divers plats, dont ceci.

 

TAHON 1 JUILLET 2012 524

 

C'est le moment ou jamais de goûter aux insectes...

Euh, c'est grillé, croustillant.

Rénato nous propose une araignée, mais nous préférons en rester aux criquets.

Nous sommes courageux, mais pas téméraires.

Ce repas est un grand moment de partage . Nous nous sentons privilégiés. Nous sommes les seuls touristes.

 

TAHON 1 JUILLET 2012 539

 

C'est gens sont extrêmement gentils.

Nous poursuivons vers un autre village,  Lahu cette fois. C'est  une autre tribu venue de Birmanie.

 

Rénato nous explique que ce village est riche parce que certains font un commerce un peu particulier.

La richesse est toute relative bien sûre.

 

TAHON 1 JUILLET 2012 591

 

Nous entrons dans une maison où Rénato nous prépare un thé.

Un homme fume une cigarette avec une pipe genre pipe à opium.

 

TAHON 1 JUILLET 2012 582 (1)

 

Il rit de voir les photos que j'ai prises de lui.

 

TAHON 1 JUILLET 2012 578

 

Un calendrier affiche l'année:  2555.

C'est fou ce que le temps passe vite en vacances!

 

Il est temps de rentrer.

 

TAHON 1 JUILLET 2012 604

 

TAHON 1 JUILLET 2012 608

 

TAHON 1 JUILLET 2012 623 (1)

 

TAHON 1 JUILLET 2012 617

 

TAHON 1 JUILLET 2012 637 (1)

 

Bye-bye Rénato et un grand merci pour cette journée.

 


Commenter cet article

samaurore 15/08/2012 20:06

Ils ont l'air délicieux ces criquets grillés. Il n'y avait pas une petite sauce d'accompagnement? Margaux et Corentin auraient dégusté ça avec du ketchup!

Chris 19/08/2012 12:25



Parait que c'est très riche en protéines et bien meilleur pour la planête. Alors, un petit effort. De toute façon ce n'est pas pire que les larves de guêpes à la Réunion!



samaurore 08/08/2012 19:48

quel plaisir de voir vos photos après en avoir discuté avec vous. Merci encore de nous faire partager ce beau voyage.

reglisse 08/08/2012 10:28

je sais pas si c'est visible, hier, j'ai visionné c'est vidéo. une autre regard sur ce pays : http://documentaires.france5.fr/documentaires/sale-temps-pour-la-planete/thailande-fleur-de-peau

merci pour le voyage !

Chris 08/08/2012 19:14



Merci Réglisse. C'est visible et je viens de visionner cette vidéo très intéressante effectivement.


J'y ai d'ailleurs vu les temples d'Ayutthaya que j'ai visités, dont un qui a été fragilisé par ces inondations et dont l'accès est encore fermé.



cv-reunion 07/08/2012 17:04

Superbes photos, et des moments à vivre que je vous envie même pour les criquets...
Le commerce particulier, c'est un truc dont il ne faut pas parler ?
Et les moustiques ?
Que de questions... pour un périple si peu banal !

Chris 08/08/2012 19:11



Preuve que ce tourisme est encore possible en Thaïlande et ces moments là sont nos meilleurs souvenirs.


Pour les moustiques, nous nous étions aspergés de répulsif, mais Paulo nous a assuré que la région, bien qu'à la frontière birmane, était sans risque de palu. Nous n'avons donc pas pris de
traitement antipaludéen. Nous avons eu bien moins de piqûres de moustiques que chez nous à la Réunion.


Quant au commerce particulier, on n'est près du triangle d'or, mais se faire prendre avec des stups est très risqué. Le gouvernement thaï ne plaisante pas avec ça. C'est prison assurée, même pour
des touristes consommateurs. En plus, la peine doit être purgée en Thaïlande.


Donc, un conseil à tous les touristes qui seraient tentés, ne toucher pas ni stups ni aux femmes mineures si vous ne voulez pas croupir en prison pour de longues années.


Et la Thaïlande a tellement mieux à offrir...