De Soweto à Prétoria

Publié le par Chris

Jour 21

 

 

Soweto


Soweto-2-Pretoria-005.JPG

Soweto 2-Prétoria 022


Soweto a aussi ses Twin Towers, les Orlando Towers, qui abritent une centrale électrique.

Entre elles, une plateforme d'où les amateurs de sensations fortes - donc pas nous -  peuvent s'élancer pour une chute libre de 40 mètres.

 

Soweto 2-Prétoria 032

 

En attendant notre guide, nous flânons dans le quartier.

Même après 3 semaines en Afrique du Sud, nous sommes toujours surpris par toutes les protections, les barbelés, les murs qui entourent les maisons.

Soweto n'échappe pas à la règle.

Encore un panneau très accueillant, à l'entrée d'une villa.


Soweto 2-Prétoria 107 (1)

Traduction: les intrus sont bienvenus, la nourriture pour chien coûte cher.


Sympa, vous ne trouvez pas?

 

Violette nous rejoint.

Elle habite Soweto. Elle était lycéenne en 1976 et a participé au mouvement.

Elle nous emmène découvrir son quartier et nous fait partager ses souvenirs.


Soweto-2-Pretoria-012--1-.JPG

 

Tout d'abord, nous allons à Regina Mundi Church.

Cette église a joué un rôle important au moment du soulèvement de Soweto. Elle était un refuge et souvent les offices religieux se terminaient en réunion politique.

 

Soweto 2-Prétoria 015 (1)

 

Walter Sisulu Square est une grande place dominée par une tour.

A l'intérieur, sur une plaque de métal, les 10 articles de la Constitution de 2000 sont gravés.

Beaucoup de ces principes d'une société idéale sont malheureusement loin d'être respectés aujourd'hui.

 

Soweto 2-Prétoria 040 (1)

 

Violette nous explique qu'au temps de l'apartheid, les Noirs n'avaient pas le droit de circuler librement.

Les contrôles de police étaient quotidiens, de jour comme de nuit, pour vérifier si toutes les personnes sensées occuper les différents logements étaient bien présentes.

Depuis la fin de ce système, les gens se déplacent et beaucoup viennent à Soweto dans l'espoir de trouver du travail.

Souvent, ces malheureux se retrouvent dans des squatts avec une vie de misère.

Motsoaledi est un de ses bidonvilles.

Un de ses habitants nous le fait visiter.

 

Soweto 2-Prétoria 130

 

Soweto 2-Prétoria 124

 

Soweto 2-Prétoria 126


Même ici, certains se protègent derrière des barbelés.

 

Soweto 2-Prétoria 127

 

Soweto-2-Pretoria-128--1-.JPG

 

Quand nous passons devant la garderie, les enfants rient, très surpris de voir des Blancs . 


Soweto-2-Pretoria-024-modif.JPG


Ici, c'est le seul point d'eau de toute la rue. Les maisons n'ont ni eau, ni électricité.

Notre guide nous explique que les gens  sont pauvres, mais pas misérables et qu'il y a une grande solidarité entre eux.

Avant que nous partions, il nous demande une contribution pour la communauté.

Nous lui donnons un billet.

Puis il nous dit: et pour moi?

Est ce que sa conception de la communauté ne serait pas "Tout pour ma pomme?"?

 

Nous retrouvons Violette qui nous explique que ce bidonville est très dangereux, qu'il y a des crimes la nuit et que la police n'y met pas les pieds. Mais, accompagnés par un habitant du quartier, nous étions en sécurité.

 

 

Il nous reste encore une demi journée avant de reprendre l'avion.

Nous passerons ces dernières heures à Prétoria qui ne se trouve pas très loin de l'aéroport.

 

Prétoria

 

Soweto 2-Prétoria 049

Union Buildings

Soweto 2-Prétoria 065 modif

 

Soweto 2-Prétoria 160

 

Soweto 2-Prétoria 161

 

Entourés d'un beau jardin en terrasses, Union Buildings dominent le centre ville. 

Cet ensemble de bâtiments de grès rose est le siège du gouvernement. 

 

Après une petite balade dans les rues du centre ville et dans le très chic quartier des ambassades, nous regagnons Rose Guest House, une jolie maison d'hôtes, très british dans un magnifique jardin. C'est là que nous passons notre dernière nuit en Afrique du Sud.

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article